Je passe les rattrapages…Que dois- je faire ?

S’organiser

À l’instant où les résultats paraissent et où on a décidé de tenter les rattrapages, il faut entamer ses révisions sans perdre de temps.

Pour cela, il est judicieux de répartir son travail sur un planning régulier allant jusqu’à la veille de l’épreuve.

jeune femme révisant pour ses rattrapages

Il convient d’avoir une vue d’ensemble sur la façon dont vont se dérouler les prochaines semaines afin d’être sûr de ne pas se laisser noyer par la masse de révisions.

La confection d’un planning est donc essentielle !

Faire le point

Afin d’aborder correctement les rattrapages, il faut commencer par faire le point sur l’année écoulée.

Qu’est-ce qui vous a posé le plus de difficulté durant l’année ?

Avez-vous mal ou insuffisamment appris vos cours ? Avez-vous un problème de méthodologie ?

Afin de progresser efficacement en quelques semaines, il faut, dans toute la mesure du possible, tirer les leçons des deux semestres écoulés.

Le peu de temps dont on dispose ne nous permet pas de s’éparpiller : efficacité est le maitre mot !

 

Être stratégique

Rien ne sert de repasser toutes les matières ! Il faut au contraire savoir économiser ses forces.

S’il y a plusieurs matières où vous avez eu des notes très inférieures à la moyenne (entre 5 et 7/20), il vaut mieux privilégier le passage de ces matières aux rattrapages plutôt que celle où vous frôlez la moyenne.

Repasser toutes les matières ajournées est assez risqué en ce que cela implique nécessairement moins de temps consacré par matière, ce qui n’est pas souvent bien stratégique…

Il vaut mieux réviser efficacement les matières aux notes faibles et s’assurer d’être au-dessus de 10, ce qui fera d’avantage augmenter votre moyenne que si vous grappilliez quelques points dans chaque matière.

Il faut donc être stratège !

 

Être réaliste

Si vous passez les rattrapages c’est peut-être parce que vous n’avez pas réussi à apprécier toutes les matières enseignées.

Ce n’est pas pour autant un obstacle à votre réussite : c’est même le cas de la grande majorité des étudiants.

Il conviendra néanmoins dans ce cas de choisir scrupuleusement les matières à repasser.

Ainsi, si vous avez eu 8 à votre partiel de droit constitutionnel ou de droit administratif et que vous n’avez pas développé un certain gout pour ces matières, il est peut-être plus pertinent de privilégier d’autres épreuves.

Faites preuve de lucidité dans vos choix !

 

Se renseigner

Pour bien aborder les épreuves de rattrapages, il est nécessaire de vous renseigner et de faire preuve de vigilance.

Parfois, le professeur responsable de la matière ne met pas le même type d’exercice en première session qu’en deuxième session.

Ainsi, un professeur peut très bien mettre des cas pratiques en première session mais une dissertation en seconde session.

Il est donc judicieux de consulter les annales de seconde session des dernières années, afin de savoir à quoi s’attendre et s’entrainer sur le type d’exercice qui risque le plus de tomber.

 

Demander de l’aide

Passer les partiels de rattrapage est une épreuve moralement difficile ; il faut alors savoir s’entourer.

Ainsi, certains étudiants accepteront volontiers de vous montrer les copies qui leur auront valu de bonnes notes en travaux dirigés, d’autres accepteront de vous envoyer des fiches de cours…

En outre, certaines prépas font des stages intensifs de révision pour les rattrapages !

Au programme, un focus sur les matières à rattraper, des copies adressées aux professeurs afin de recevoir une correction sur mesure et détaillée.

N’hésitez pas à solliciter un peu d’aide !

 

Ne pas se décourager

Enfin, quelle que soit l’issue de vos rattrapages : bravo d’avoir essayé !

Passer les rattrapages ou même redoubler une année se rencontrent fréquemment durant les études supérieures, notamment en faculté de droit.

Cela ne fait pas de vous un mauvais élève et ne constitue en aucun cas un obstacle à la poursuite de vos études.

Il faut simplement comprendre les faiblesses de votre année afin de les corriger durant l’année suivante.

S’inscrire à une prépa peut être une solution puisqu’elle propose un accompagnement régulier, tout au long de l’année, de la pré-rentrée jusqu’aux partiels.

 

N’hésitez pas à vous renseigner !

Un like, un partage sur les réseaux ?

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

Si vous n’avez pas reçu cet email, veuillez dans un premier temps, consulter votre dossier Courrier indésirable (spam). 

Garantie 0